La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Biocoop Le Perget
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Samedi

Ouvert de 09h30 à 19h30

Un goûter bon, bio et équilibré

Un goûter bon, bio et équilibré

Le 26/10/2017

Biocoop Colomiers
Moment gourmand et régressif pour petits et grands, le goûter est l’occasion de faire une pause et de se faire plaisir en privilégiant des aliments réconfortants, sains et nourrissants pour tenir jusqu’au dîner.

Moment gourmand et régressif pour petits et grands, le goûter est l’occasion de faire une pause et de se faire plaisir en privilégiant des aliments réconfortants, sains et nourrissants pour tenir jusqu’au dîner. 

© Pixabay

« Un petit repas pris dans l’après-midi », voilà en quelques mots à quoi se résume le « quatre-heures ». Mais cet encas est-il indispensable ? Incontestablement oui, chez les plus jeunes. D’après le Plan national nutrition santé (PNNS)*, le goûter, à l’instar du petit déjeuner, permet « d’apporter de l’énergie tout au long de la journée et d’aider les enfants à diversifier leur alimentation » **. Son intérêt : éviter aux enfants les grignotages. L’un des principaux facteurs de la prise de poids – et dans certains cas, de surpoids – chez les jeunes. C’est pourquoi, il convient de bien le choisir – ni trop léger, ni trop gras – afin de respecter l’équilibre alimentaire

Qu’entend-t-on par goûter équilibré ?

Selon les recommandations du PNNS, « le goûter de l’après-midi [doit être] pris à une heure régulière, pas trop proche de celle du dîner […].Il peut se composer d’un ou deux aliments choisis par l’enfant parmi les groupes suivants : fruits, lait, produits laitiers, produits céréaliers et l’eau à volonté ». Sélectionnés en bio, ces aliments sont garantis sans OGM, sans produits chimiques de synthèse, ni pesticides.

Si les produits céréaliers « prescrits » par le PNNS (pain, biscuits secs, céréales du petit déjeuner, barres céréalières) constituent l’un des piliers du « quatre-heures » chez les 3-17 ans**, pâtisseries, biscuits sucrés et autres viennoiseries demeurent les produits stars des enfants et des adolescents. Les produits laitiers sont quant à eux, consommés majoritairement sous forme de yaourts (à boire et à manger). Tandis que l’apport en fruits passe par les compotes (1/3 de la consommation totale de fruits), en raison de leur praticité. 

Nos idées pour un goûter bio et équilibré

 

  • Le rétro

Réminiscence de notre enfance, l’association barrette de chocolat/ pain (préférez-le complet ou semi-complet pour son apport en fibres) / jus de fruit, garde la cote auprès des jeunes. En plus d’être appréciée par les enfants, elle n’en demeure pas moins économique, quand elle est proposée en vrac (en comparaison aux versions emballées) ! Engagé dans une démarche de consommation responsable, Biocoop propose, depuis peu des barrettes de chocolat (au lait et noir) pour compléter son offre « goûter » en libre-service. Un produit fabriqué avec du sucre et du cacao issus du commerce équitable (Max Havelaar).

  • L’énergétique

Il s’agit d’un goûter à base de céréales en barre (amande-noisettes/ cranberries, multifruits etc.) ou en vrac (flocons, mueslis, etc.), accompagnée d’un produit laitier (lait animal ou végétal, yaourts…), d’un fruit bio de saison et d’une boisson (eau, jus de fruit ou lait). Une combinaison à la fois légère et fruitée.  

  • Le gourmand

S’il est bon de jouer la carte de l’équilibre, rien n’empêche un peu de gourmandise. Les gâteaux secs, tels que les sablés (2-3 max), servis avec un verre de lait/ d’eau (à volonté !) ou de jus de fruits et un fruit bio de saison, répondent aux recommandations nutritionnelles du PNNS.

 

Et vous, c’est quoi votre goûter idéal ? Partagez vos idées avec notre communauté Biocoopains !

 

*Lancé en janvier 2001, le Programme national nutrition santé (PNNS) a pour objectif premier l’amélioration de l’état de santé de l’ensemble de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs : la nutrition.

**Données extraites d’une enquête « Comportements et consommations alimentaires en France (CCAF) menée entre l’automne 2015 et l’été 2016 auprès de 1 500 ménages représentatifs de la population des ménages résidents en France métropolitaine.

Retour